Schizophrénie
La schizophrénie, qui est la plus grave des maladies mentales, affecte environ 1 % de la population. Contrairement à la croyance populaire, la schizophrénie n’est pas un dédoublement de la personnalité. Cette maladie touche autant les hommes que les femmes. Toutefois, le premier épisode chez les hommes se manifeste habituellement à la fin de l’adolescence ou au début de la vingtaine tandis qu’il apparaît plus tard chez les femmes.
 
La schizophrĂ©nie est une maladie qui ne se guĂ©rit pas. Certaines personnes ne connaissent qu’un Ă©pisode de symptĂ´mes très graves. D’autres connaissent de nombreux Ă©pisodes au cours de leur vie mais rĂ©ussissent Ă  vivre relativement normalement entre les Ă©pisodes de psychose. Cependant, certaines personnes sont handicapĂ©es en permanence par la schizophrĂ©nie. 
 
Les symptĂ´mes de la schizophrĂ©nie se divisent en deux catĂ©gories : les symptĂ´mes positifs et les symptĂ´mes nĂ©gatifs. Les symptĂ´mes positifs sont des ajouts Ă  la personnalitĂ© de la personne atteinte alors que les symptĂ´mes nĂ©gatifs sont des diminutions de celle-ci. Les principaux symptĂ´mes positifs sont les suivants : hallucinations (surtout des voix), idĂ©es dĂ©lirantes (fausses interprĂ©tations d’évĂ©nements), perte de conscience de soi (impression de ne plus avoir d’identitĂ© propre), langage incohĂ©rent et discours illogique, prĂ©occupations exagĂ©rĂ©es, agitation et comportements agressifs. Les principaux symptĂ´mes nĂ©gatifs sont les suivants : manque de motivation et d’intĂ©rĂŞt, discours pauvre, retrait social, apathie et inaction, difficultĂ© Ă  se concentrer, dĂ©ficit d’attention, ambivalence, prise de dĂ©cision ardue et manque d’affect.
 
Même si la schizophrénie est présentement incurable, un traitement pharmacologique peut permettre d’en contrôler les symptômes. Un programme de réadaptation et de réinsertion sociale et un suivi adéquat sont importants et peuvent être nécessaires afin de maintenir une certaine qualité de vie. Les médicaments antipsychotiques sont très importants dans le traitement des symptômes positifs. Les neuroleptiques plus récents (appelés atypiques) sont souvent efficaces pour tous les symptômes, tant les symptômes négatifs que positifs. Les médicaments utilisés peuvent varier selon la tolérance et les besoins de la personne atteinte.
 
 
Source : L’ApogĂ©e, Programme Information Famille (2008), p. 12-13.
En cas de panique, cliquez ici
Avantdecraquer.com

© 2009 L'Apogée. Tous droits réservés.Site Web réalisé par Distantia.
L'Apogée - Association pour parents et amis de la personne ayant un problème de santé mentale