Trouble de personnalité limite
Le trouble de personnalité limite se caractérise par une impulsivité marquée, une instabilité à la fois au niveau de l’humeur et au niveau des relations interpersonnelles, ainsi que par certains comportements d’automutilation et suicidaires.
 
Selon Santé Canada, ce trouble affecterait 2 % de la population. Il peut se manifester dès le début de l’âge adulte ou plus tard, à la suite d’un stress intense. Des manifestations de ce trouble peuvent être présentes dès l’adolescence. Plusieurs facteurs associés contribuent au développement du trouble de personnalité limite : un tempérament hypersensible et impulsif, une plus grande vulnérabilité au stress, un environnement familial et social dysfonctionnel.
 
De façon générale, le TPL se caractérise par : une instabilité de l’humeur; une difficulté à contrôler les pulsions, les actions ou les réactions impulsives néfastes ; les relations interpersonnelles instables ; une difficulté avec l’intimité. Plus spécifiquement, voici quelques symptômes habituellement associés à ce trouble : une instabilité émotive ; une colère intense, inappropriée et difficile à contrôler ; une sensation de vide chronique ; des comportements suicidaires répétitifs ou de l’automutilation ; une impulsivité (dépense, sexe, drogue, alimentation, conduite automobile, etc.) ; des relations interpersonnelles extrêmes fluctuant entre l’idéalisation et la dévalorisation ; des efforts considérables afin d’éviter les rejets réels ou imaginaires ; une perturbation de l’identité et une instabilité au niveau de l’image de soi ; une dissociation et une méfiance importance en présence de stress.
 
La personne atteinte du trouble de personnalité limite a du mal à supporter la solitude et met beaucoup d’énergie à éviter les abandons. À cause de son impulsivité, la personne atteinte peut se retrouver dans des situations de danger pour elle-même et les autres. Dans les formes les plus sévères, la personne peut faire des menaces de suicide à répétition. Ces comportements peuvent résulter d’une colère intense ou être en réaction à une apathie de l’entourage et peuvent être perçus comme étant de la manipulation. Il est important de se rappeler que ces comportements sont directement reliés à une souffrance importante.
 
Pour traiter ce trouble, on peut utiliser des approches thérapeutiques variées, comme la psychothérapie individuelle, la thérapie de groupe, la thérapie comportementale et l’intervention familiale.
 
Il n’existe pas de médicaments spécifiques pour traiter ce trouble mais, dans certains cas, une médication peut être prescrite afin d’atténuer les symptômes difficiles à maîtriser tels que l’anxiété, la dépression, l’impulsivité, les variations de l’humeur et la perte de contact avec la réalité.
 
Source : L’Apogée, Programme Information Famille, p. 18
En cas de panique, cliquez ici
Avantdecraquer.com

© 2009 L'Apogée. Tous droits réservés.Site Web réalisé par Distantia.
L'Apogée - Association pour parents et amis de la personne ayant un problème de santé mentale